Ce moment MÉGA gênant

 ipad café et crayons de papier

Je ne sais pas si cela t’est déjà arrivé, mais vendredi soir, j’ai reçu pour la première fois à la maison les collègues de travail de mon conjoint. Assez rapidement dans la conversation, comme nous en étions à faire connaissance, le sujet est tombé sur la table : et toi Annelise, tu fais quoi dans la vie ? Pour à peu près tout le monde autour de la table, il était clair que j’étais blogueuse. En tant que Français installés à Montréal, ils avaient tous eu l'occasion de tomber à un moment donné sur mon premier blog www.unefrenchieamontreal.com. Bien sûr qu’ils me connaissaient. Sauf que la question de comment je gagnais (vraiment) ma vie restait une énigme.


J’ai commencé à expliquer que j’aide les solopreneurs à développer leur présence en ligne grâce aux réseaux sociaux et au blogging, pour promouvoir leurs produits et leurs services. Comment concrètement ? En vendant des formations en ligne et faisant des coachings individuels ou de groupe.

Explication brève, simple et claire.

Réponse quasi simultanée de mes interlocuteurs :

mais alors, est-ce que tu as beaucoup de followers ? Es-tu ce que l’on appelle une «influenceuse» ?

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire du coin de la lèvre. Dans ma tête, je me disais qu'ils étaient tellement à côté de la plaque que c'était mignon et naïf à la fois de penser ça.


Je ne peux pas leur jeter la pierre, moi aussi au début je pensais que la crédibilité d’une personne pouvait se mesurer à la taille de son audience. Jusqu’à ce que je comprenne que les fans pouvaient être achetés, que des personnes avec des dizaines de milliers de followers n’arrivaient même pas à tirer +500€/mois de leurs activités, et que clairement il n’y avait pas besoin d’avoir des tonnes de gens qui te suivent pour gagner ta vie.

Franchement, j’ai essayé de leur expliquer tout ça, mais je ne suis pas bien certaine qu’ils aient été convaincus tellement les réseaux sociaux nous ont formaté à la popularité.

Ça demande de prendre du recul que d’être capable de prendre le contrepied. Et je vais te dire les choses telles que je le pense, il en va de ta santé mentale que je de le faire en tant qu’entrepreneure. Sinon tu vas passer ton temps et ton énergie à courir après quelque chose qui ne te re rapportera pas grand-chose. À moins de savoir exactement comment mettre les réseaux sociaux au service de son entreprise.

Dans le live de cette semaine, je reviens justement sur :

🔹cette confusion qu’il peut y avoir dans nos esprits entre les stratégies de développement de nos réseaux sociaux conçues pour les influenceurs versus ce sur quoi on doit vraiment se concentrer en tant qu’entrepreneure.
🔹la méthode O.P.A pour t’assurer de ne pas partir dans toutes les directions et mettre ton énergie sur ce qui te rapporte réellement
🔹la panoplie des Warriors : ton plan de route pour te faire une place sur le Web telle une warrior :)


confidencesAnnelise