Que veux-tu vraiment pour 2019

Pourquoi tu ne dois pas avoir peur de vraiment vouloir quelque chose

Que veux-tu dans ta vie pour 2019 ?

Je te pose la question, parce pour obtenir ce que tu veux réellement, cela commence par le dire. Tout simplement.

J’ai remarqué que la plupart du temps, on a du mal se l’avouer à soi-même. Par peur de ce que cela pourrait impliquer, par peur de se porter malchance, par peur d’être déçue si cela n’arrivait pas.

Et si au contraire, le fait de le dire dans son cœur, dans sa tête, à voix haute, faisait de tes rêves une réalité ?

Aujourd’hui, je poursuis mon périple à travers la France pour rendre visite à ma famille. Je viens de passer quasi 2h à écrire dans le train au sujet de tout ce que je vis comme expérience par rapport à mon infertilité. Alors que je quittais la gare d’Austerlitz pour me rendre la gare de Lyon (afin de prendre mon second train de la journée), j’étais totalement perdue dans mes pensées. Je me disais que ça m’avait fait un bien fou d’avoir pu mettre des mots sur ce que je ressens, que je voulais en faire quelque chose. J’ai toujours été intimement persuadée que ma mission de vie était liée au fait de donner la parole à toutes les femmes qui, comme moi, souffrent en silence de cette épreuve.

Bref.

Comme toujours dans ces moments de vulnérabilité, je fais appel à la musique pour me rebooster. Étape 1 : Je lance «I was here» de Beyonce.

Cette chanson me regonfle toujours à bloc. Quand je l’écoute, je me sens toute puissante. Je sens que je suis là, bien vivante et que je compte. J’ai un rôle un jouer, ma mission de vie est de rayonner et de montrer la voie à des milliers de femmes. Pourquoi ? Comment ? Aucune idée. Tout ce que je sais, c’est que telle est ma finalité.

Une fois ce regain d’énergie circulant dans mon corps, je passe à l’étape 2. «Who runs the world», toujours de Beyonce.

Quand tu écoutes cette chanson, inutile de te dire que plus rien ne t’arrête. Avec mes plus beaux talons, je déambule dans Paris comme si plus rien ne pouvait me stopper. 2019 va être mon année.

Alors, je me dis :

Il est vraiment temps que j’embrasse ce rôle de leader. Pourquoi est-ce qu’il y a toujours cette petite partie de moi qui est intimidée ? Franchement, de quoi est-ce que j’ai peur ? Je n’ai peur de rien. Je suis capable de faire des conférences, parler, inspirer. Ok Univers, tu sais quoi ? Je suis prête. Je suis prête à leader les femmes, les guider, les accompagner et leur montrer la voie.

Oui parfois je me fais de longs monologues à moi toute seule.

Littéralement 30 secondes après avoir prononcé ces mots dans ma tête, deux femmes foncent droit sur moi pour me demander la direction… du métro ! Hasard ou clin d’œil de l’Univers pour me dire que le message a bien été reçu ? Tout dépend de ton degré de foi. Pour ma part, j’ai décidé que c’était la 2ème option.

Parce que s’il y a bien une chose que j’ai apprise au cours de ces 2 dernières années avec Blogtrepreneure, c’est que les choses ne sont pas aussi compliquées que l’on peut se l’imaginer. La majorité du temps, l’obstacle numéro 1 à notre réussite : c’est nous. On s’empêche d’y croire, de vouloir, de faire.

Pourtant, il suffit de prendre le contrepied pour tout transformer. Alors, que veux-tu réellement pour 2019 ?

Vraisemblablement si tu lis cet message, il est fort probable que cela soit en rapport avec l’entrepreneuriat. Je ne peux que t’y encourager. Me lancer à mon compte a changé ma vie, cela m’a transformé au plus profond de moi et j’ai vraiment le sentiment d’être une personne meilleure grâce à tout le travail sur moi que cela a engendré. Je ne te parle même pas de la qualité de vie à laquelle j’ai enfin pu accéder. Au moment même où je t’écris, je suis entre Paris et Lyon, en séjour de 6 semaines en France ! JAMAIS je n’aurais pu me prendre 6 semaines OFF en tant que salariée pour passer du temps avec ma famille. Je me suis créé une vie sur mesure, qui répond à mes besoins et mes impératifs. Il ne tient qu’à toi de fixer tes propres conditions de vie.

Ma mère me disait à ce sujet, que sûrement que le fait de ne pas avoir de famille à charge m’a facilité cette «prise de risque» de quitter mon boulot pour passer à mon compte. Vraiment ? Je peux me tromper, mais il me semble que les 20 000$ à rassembler pour ma FIV représente bien plus d’argent que la gestion d’un enfant sur les 6 mois de démarrage d’une entreprise en ligne.


Alors, si on arrêtait de se trouver des excuses et que l’on se faisait pleinement confiance ?! Ça fait plusieurs emails que je t’écris sur cette thématique de l’importance de s’écouter, de croire en soi et de se lancer. C’est vraiment la leçon numéro 1 que j’ai apprise durant l’année 2018. Je veux m’assurer de te la transmettre.

Définir ta vision de vie est l’étape une pour faire en sorte de la matérialiser. Après ça, il est temps de rentrer dans les chiffres, pour s’assurer que tu puisses atteindre tes objectifs financiers ; et enfin dans l’opérationnel, pour savoir quelles actions mettre en place pour que tes aspirations de vie deviennent réalité.

Durant le challenge que j’organise du 7 au 11 janvier prochain, nous allons passer une semaine ensemble à planifier stratégiquement ton année et rentrer dans le détail de chacune des étapes énoncées juste au-dessus. Je vais faire en sorte que ton plan d’action pour que cette vie à laquelle tu aspires devienne une réalité, soit clair comme de l’eau de roche.

  • Nous allons parler sans tabou de ce que tu veux réellement

  • Définir ton objectif financier,

  • Les dépenses à prendre en compte pour établir tes projections

  • Et choisir la meilleure stratégie à adopter pour atteindre les chiffres que tu t’es fixée !

Et bien sûr, en grande adepte de l’organisation, je vais te donner un tas de tableaux et des feuilles de route pour que tu puisses construire ton plan sans plus attendre et avoir des process en place pour gagner en efficacité et être rentable sans perdre de temps.

👉 Pour prendre ton billet, c’est par ici.

2019 va être une excellente année pour toi, c’est une certitude.


confidencesAnnelise